Turquie : impressions après un coup d’Etat manqué

Le vendredi 15 juillet, dans la soirée, une frange de l’armée envahit et bloque les villes d’Istanbul et d’Ankara, en en prenant le contrôle. A quelques exceptions près, la majorité des chaînes de télévision sont coupées, et des déclarations officielles sont faites par la junte putschiste, dans les quelques heures suivantes. Le président turc, Recep Tayyip Erdoğan, appelle alors la population à descendre dans la rue et à résister aux militaires. La population, en grande partie des sympathisants de l’AKP, le parti au pouvoir depuis les élections de 2002, se mobilise et occupe l’espace public. Le coup d’Etat finit...

Read More