C’est un professeur pas ordinaire que les étudiants du Global Studies Institute ont pu écouter les vendredi 2 et 9 mars derniers. Ce professeur n’était autre que l’ancien Premier Ministre (2012-2014) et Ministre des Affaires Etrangères (2016-2017) de François Hollande : Jean-Marc Ayrault. Même si cet enseignement pouvait être considéré comme exceptionnel pour les étudiants, du côté de l’ancien Premier Ministre, c’était plus un retour aux sources pour lui qui fut professeur d’allemand avant de se lancer en politique.

Deux vendredis durant, les étudiants volontaires ont pu suivre son cours-séminaire intitulé « Perspective française sur l’Europe ». Ces deux journées de discussions espacées d’une semaine ont permis aux étudiants d’apprécier la vitesse à laquelle les choses peuvent évoluer pour ce qui est de l’actualité européenne. En effet, il s’en est passé des choses en une semaine ! Les militants socio-démocrates allemands ont voté en faveur d’un accord de grande coalition, la fameuse « GroKo », qui permet à Merkel de former enfin un nouveau gouvernement et de repartir pour un quatrième mandat de chancelière fédérale. C’est aussi cette même semaine que les italiens ont été appelés aux urnes, plaçant en tête des votes un parti eurosceptique, anti-élite, et antisystème : Le Movimento Cinque Stelle. Ce vote italien a montré la montée des partis populistes mais aussi des partis d’extrême-droite avec un score record pour la Lega de Matteo Salvini. L’ancien Premier Ministre français a profité de ces deux séances pour partager son expérience et donner son point de vue sur ces évolutions en Europe.

Tous les enjeux européens ont été abordés : le déficit démocratique de l’Union, le couple franco-allemand pour lequel il a rappelé son attachement, la crise de la zone euro et les éventuelles réformes de celle-ci, le défi des flux migratoires, la montée des populismes, l’euroscepticisme des pays de l’Est comme la Pologne ou la Hongrie qui sont des sujets d’inquiétude, et tant d’autres…

Il aurait certainement fallu plus de deux journées pour faire le tour de tous les enjeux auxquels l’Union fait face. Mais ces quelques heures auront le mérite d’avoir apporté un éclairage différent sur la construction européenne aux étudiants : l’éclairage d’une personne qui a été actrice de cette construction et qui continue à la défendre ardemment. La vision qu’il a exposé de l‘Europe n’est pas naïve et fait preuve à certains égards de réalisme. Libre ensuite à chacun de se forger sa propre opinion.

Ces deux journées furent fort enrichissantes pour les étudiants de master du GSI. Ces derniers sont invités à poursuivre la réflexion lors d’un colloque qui aura lieu au début du mois de Juin à l’Université de Genève en présence de Jean-Marc Ayrault.

Galerie

Photos

Photos by Charlotte Denis