Certains l’appellent la « troisième guerre mondiale » : l’Est de la République Démocratique du Congo est ravagé depuis plus de 20 ans par une crise grave. Au moins 6 millions de personnes y ont trouvé la mort.

Pourquoi et comment ?

Pourquoi cette crise a-t-elle lieu ? Qui en est responsable ? Comment retrouver la paix ? Comment réconcilier la société ?

Une tentative de réconciliation et de justice est faite dans le cadre du « Kongo Tribunal ». Ce tribunal, qui a été filmé à Bukavu et à Berlin, a suscité beaucoup de discussions lors de notre projection-débat le jeudi 24 mai dernier.

En présence de Christelle Molima, d’Alain Sigg et de Daniele Perissi, nous avons discuté de la situation en RDC, du film fait par le réalisateur suisse Milo Rau et de la question de la justice.

La question des justices traditionnelle et transitionnelle s’est posé de la même façon qu’elle s’est posée au Rwanda après 1994. Comment est-ce que la société peut essayer de se réconcilier, si elle ne peut pas mettre en prison tous ceux qui ont commis un crime ? En même temps, le film – tout comme la discussion qui a suivi – s’est posé la question de savoir comment trouver et punir les responsables de haut niveau.

Vérité et Justice ?

Est-ce que la vérité et la justice vont dans le même sens ou dans des directions différentes ? Ou même vont-elles l’encontre l’une de l’autre ?

Ce sont d’autres interrogations que nous avons discuté ce même soir. Nous n’avons évidemment pas trouvé de réponse définitive.

Pourquoi dès lors organiser une projection et un débat autour d’une question si complexe et opaque à laquelle il est impossible de répondre en une soirée ? Pour en parler. Pour sensibiliser une partie de la population suisse sur une question qui n’est que trop rarement traitée dans les médias et qui risque d’être oubliée voir même de ne jamais être portée à la connaissance du grand public.

RETOUR EN IMAGE SUR LA PROJECTION-DÉBAT DE « DAS KONGO TRIBUNAL »