Les Roumains ont élu la semaine dernière leur nouveau président, le libéral Klaus Iohannis, issu de la minorité allemande du pays. Les résultats du second tour sont restés extrêmement serrés jusqu’à ce que le candidat social-démocrate Victor Ponta, l’actuel Premier Ministre, se déclare vaincu, très tard dans la soirée du 16 novembre 2014.

Ce dernier tour fut le grand coup de théâtre de cette course à la présidence, durant laquelle Victor Ponta avait pourtant été continuellement désigné comme grand favori.

Qu’a-t-il pu se passer entre les deux tours des présidentielles qui puisse expliquer un tel revirement de situation ? Les Roumains sont descendus dans la rue en masse, unis par l’indignation.

#‎unitisalvamtoataromania‬ : «Ensemble, sauvons toute la Roumanie»

La dernière fois que les Roumains avaient manifesté avec autant d’ardeur remonte à l’automne dernier, au moment de la protestation contre le projet d’extraction d’or dans les montagnes de Rosia Montana proposé par le gouvernement actuel de Victor Ponta.  (Note 1)

Le slogan de l’époque «Uniți, salvăm Roșia Montană» (Ensemble, sauvons Rosia Montana) a été repris durant la semaine d’entre-deux-tours de ces élections présidentielles en «Uniţi salvăm toată România» : Ensemble, sauvons toute la Roumanie, slogan également dirigé contre l’actuel gouvernement.

Mais pourquoi avoir attendu cette semaine d’entre-deux-tours, alors que le peuple roumain s’afflige presque quotidiennement des révélations d’affaires de corruption au sein de l’entourage de Victor Ponta depuis le début de sa campagne ?

#‎solidaritatecudiaspora  ‪#‎vremsavotam «Solidarité avec les diasporas» « Nous voulons voter »

Le Parti Libéral roumain ne connaissait jusqu’au premier tour qu’un succès limité à la région de la Transylvanie et chez les Roumains de l’étranger. Le Parti social-démocrate au pouvoir, voulant limiter l’influence de son concurrent, a fait l’erreur de prendre les Roumains pour du «simple bétail» en orientant les élections de manière flagrante, notamment en limitant l’accès au scrutin aux ambassades de Roumanie à l’étranger. (Note 2)

À Paris, Londres, Turin, Munich.. Les Roumains se sont filmés et photographiés en train d’attendre par milliers dans les rues de leur ambassade où les gens n’ont pu voter qu’au compte-goutte, pour ensuite diffuser leur indignation sur les réseaux sociaux sous le hashtag #‎vremsavotam (« Nous voulons voter »). Des solidarités ont rapidement vu le jour, déjà sur place, en laissant les parents accompagnés de leurs enfants voter en priorité, puis dans toute la Roumanie et notamment à Cluj-Napoca où des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues et ont publié leurs actions sur Facebook et Twitter sous le hashtag ‪#‎solidaritatecudiaspora («Solidarité avec les diasporas»), en signe de soutien à leurs compatriotes expatriés. (Note 3) En brandissant des pancartes sur lesquelles était écrit l’extrait de la Constitution roumaine précisément bafoué durant ce scrutin, les Roumains ont voulu rappeler au gouvernement en place, que, malgré la corruption, la Roumanie reste une démocratie de l’Union Européenne où le peuple garde le dernier mot et où les violations des droits des citoyens est condamnable. Le président de la Commission aux Affaires Etrangères du Bundestag allemand, Gunther Krichbaum, a d’ailleurs souhaité que la Commission Européenne examine cette affaire et la fasse passer devant la Cour de Justice de l’Union Européenne. (Note 4)

Les Roumains restent cependant conscients que malgré la victoire de Iohannis, celui-ci devra tout de même assurer la présidence du pays en cohabitation avec son rival, qui reste le Premier Ministre. La tâche ne sera pas facile, mais l’espoir est là et surtout très visible sur la toile.


Note 1 : http://www.courrierinternational.com/article/2013/10/31/tous-ensemble-contre-les-mines-d-or

Note 2 : http://balkanist.net/a-new-direction-for-romania/

http://stirileprotv.ro/stiri/politic/presedintele-comisiei-pentru-afaceri-europene-comisia-europeana-trebuie-sa-investigheze-votul-din-diaspora.html

Note 3 : https://www.youtube.com/watch?v=2CArurJnZ6k

Note 4 : http://one-europe.info/infographics/romanian-government-blocks-the-diaspora-vote